Atelier : Crises des transitions ?

Personne de contact :
Guy Finné, guyfinne(at)live.be

Résumé :
Contexte : constat/hypothèse
Dans un contexte complexe faits d’incertitudes et de crises à l’ère de l’anthropocène, l’Humain est confronté à l’accélération du temps, à l’échéance écologique, à la rupture de toute forme de liens sociaux, au désenchantement du monde… Les méthodes de pensée analytique privilégient des optimisations réductrices pour dépasser ces états de crises.
Des initiatives se multiplient en espérant influencer ce contexte. Elles mettent en oeuvre des stratégies pour opérer des transitions en tirant parti de la synergie des actions citoyennes.
La variété des finalités et des pratiques de la mise en réseau de ces mouvements suscite un questionnement.

Question
Comment la pensée systémique peut-elle favoriser des transitions sociétales ?
Plus précisément, comment peut-elle stimuler l’émergence d’une intelligence collective – dans un processus évolutif, itératif et interactif – pouvant mener à de réelles stratégies de changement ?

Programme de l’atelier
Notre atelier propose une lecture systémique des multiples initiatives citoyennes visant la transition dans différents secteurs et niveaux de la société.

L’atelier sera structuré autour de trois axes inter-reliés :

  • théorie : crise systémique, résilience, niveaux de changements et d’apprentissage…
  • méthodologie : modélisation systémique comme outil d’accompagnement au service des acteurs en présence ;
  • pratique : partages d’expériences, jeux de rôles, résultats de sondage.

Contributeurs :
Un groupe de travail interdisciplinaire constitué de systémiciens et de non-systémiciens – issus de domaines variés (médecine, journalisme, consultance, sociologie, architecture…) – désire co-construire un atelier au congrès UES2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *